A la une
Recherche
  
Accueil >

L'histoire du Prieuré

>

Les réalisations depuis 2009



  • 2008-2009 - Le mur Nord
Il existe bien, derrière la chapelle et en dessous du GR9, un mur de soutènement construit par nos anciens, mais il a été décidé de le surélever. C'est une considération à la fois esthétique et pratique. Nous pourrons ainsi transférer une partie des pierres et de la terre qui encombrent l'intérieur du Prieuré. Ce mur fait une cinquantaine de mètres de long, sur une épaisseur de 50 cm. Il sera surélevé de 50 centimètres.
Les maçons que sont Baudouin Roumens et Jean-Pierre Josserand apprécient particulièrement ce genre de travail. Ils sont aidés par une multitude de petites mains qui les alimentent en pierres et en ciment. Ils fabriquent les coffrages. Jean-Pierre fait tourner la bétonnière.
Sauveur Mamo et Baudouin Roumens dans le coffrage.
Sauveur Mamo et Baudouin Roumens dans le coffrage.
Jean-Pierre Josserand à la bétonnière.
Jean-Pierre Josserand à la bétonnière.
Charly Martini et Guy Gautier devant le coffrage.
Charly Martini et Guy Gautier devant le coffrage.

  • 2009-2010 - Les toilettes sèches
Nous avions jusqu'alors des toilettes dites 'à la Turc'. Il fallait chaque jeudi faire fonctionner une chasse d'eau pour évacuer les matières. Un petit édicule renfermait à cet effet une cuve alimentée par l'eau venant du logis du prieur.
Il faut donc détruire l'édicule contenant la citerne pour la chasse d'eau des anciennes toilettes.
2009, destruction de l’édicule par Sauveur Mamo
2009, destruction de l’édicule par Sauveur Mamo
... puis par Jean-Jacques Bernard-Bret
... puis par Jean-Jacques Bernard-Bret
Les nouvelles toilettes seront installées derrière la chapelle, en contrebas du GR9.
A partir de 2009, nous creusons un grand trou, moitié dans la terre, moitié dans le rocher. Nous y avons transpiré, mais nous y avons eu également très froid. Quand le sol est gelé, les grands coups de masse font éclater le rocher aussi bien qu'en été. En revanche, les grands coups de pioche ne font qu'égratigner la terre. Ajoutez le mistral, que rien n'arrête. Heureusement la plupart du temps nous sommes assez nombreux. Le GR9 est barré et les randonneurs passent alors par l'intérieur du Prieuré.
Janvier 2010 Creusement du trou pour les toilettes sèches.
Janvier 2010 Creusement du trou pour les toilettes sèches.
Didier Cecchini. et Francis Moze se relaient.
Didier Cecchini. et Francis Moze se relaient.
C'est plus facile au printemps 2010 ! Reine-Marie B., Geneviève Boué, Alain Goudal et Jean-Paul Michel
C'est plus facile au printemps 2010 ! Reine-Marie B., Geneviève Boué, Alain Goudal et Jean-Paul Michel
Quand le trou est assez grand, l'entreprise AMAK revient pour construire une niche arrimée au rocher par des câbles en acier. C'est dans cette niche, que les toilettes sont un jour héliportées.
Mai 2010, le caisson des toilettes est prêt à être héliporté
Mai 2010, le caisson des toilettes est prêt à être héliporté
Juin 2010, le caisson qui reçoit les toilettes est solidement arrimé au rocher
Juin 2010, le caisson qui reçoit les toilettes est solidement arrimé au rocher
Juin 2010, couverture des toilettes, Jean-Paul Michel
Juin 2010, couverture des toilettes, Jean-Paul Michel

Ces toilettes comprennent deux compartiments.
L'étage supérieur est tout simplement celui des toilettes.
L'étage inférieur, ventilé, reçoit les matières : liquides et solides sont séparés par gravité, ce qui évite d'avoir de mauvaises odeurs. Des lombrics transforment les matières en engrais. Fin juillet 2010, nous pouvons offrir ce confort aux randonneurs. Il n'y a pas eu d'inauguration solennelle.
Il fallut aussi aménager l'accès et les abords des toilettes, construire un mur et planter des arbustes.
Septembre 2010, Alain Goudal construit le mur
Septembre 2010, Alain Goudal construit le mur
En 2011, le mur est achevé.
En 2011, le mur est achevé.
2012, grâce à quelques plantations, les toilettes sont à présent bien intégrées dans l'environnement.
2012, grâce à quelques plantations, les toilettes sont à présent bien intégrées dans l'environnement.
  • 2009 - Reprise des travaux de calade.
Ce travail de longue haleine a repris après les grands travaux ; ce sont maintenant Charly et Marie-Danièle Martini qui, en véritables spécialistes, poursuivent cette tâche, aidés par moments par de petites mains.
2011 Sauveur Mamo et Charly Martini
2011 Sauveur Mamo et Charly Martini
2013 Charly et Marie-Danièle Martini à la calade
2013 Charly et Marie-Danièle Martini à la calade
2014, Charly balaie la terre damée
2014, Charly balaie la terre damée

  • 2009-2014 - Travaux dans l'aven
Les fouilles archéologiques et les pluies ont déstabilisé les terres dans l'aven. Les entreprises et les bénévoles interviennent à nouveau pour construire un blindage, construction en béton qui retient le remblai. Les travaux se poursuivent en 2010.
Le coffrage du blindage et les étais
Le coffrage du blindage et les étais
Une évacuation d'eau provisoire
Une évacuation d'eau provisoire
Consolidation sous la poutre et évacuation définitive
Consolidation sous la poutre et évacuation définitive

"L'habillage de pierres" de la poutre en béton a commencé en 2014 :
Jean-Paul Michel et Alain Coulet maçonnent
Jean-Paul Michel et Alain Coulet maçonnent

Ultérieurement, des éboulements envahissent la grotte avant le passage du garagaï. Nous dégageons la grotte en 2011.
Sortir les seaux de la grotte
Sortir les seaux de la grotte
Remonter les seaux à l'aide de la poulie fixée sur la
Remonter les seaux à l'aide de la poulie fixée sur la "chèvre".

En 2013, suite à de violents orages, il nous faut de nouveau dégager la grotte de ses alluvions :
Marc Dufleid et Sébastien Chazalette dans la grotte
Marc Dufleid et Sébastien Chazalette dans la grotte
La grotte est nettoyée mais il y a encore de grosses pierres que Marc Roussel. et Alain Coulet dégagent.
La grotte est nettoyée mais il y a encore de grosses pierres que Marc Roussel. et Alain Coulet dégagent.
Sauveur Mamo remonte les seaux chargés de limons.
Sauveur Mamo remonte les seaux chargés de limons.

  • 2011-2015 - Dans la chapelle
Un éclairage électrique met en valeur le chœur, tandis que de la musique invite au recueillement. Nous avons installé une sono pour diffuser des airs religieux en conformité avec l'esprit des lieux. Toute la câblerie électrique à été encastrée dans le sol ou les murs. L'énergie est fournie par des panneaux photovoltaïques installés sur le toit de la chapelle. Cette énergie, gratuite, alimente aussi le réseau éclairage que nous avons installé dans la cave.
En 2015, nous avons aussi déplacé des meubles et installé un présentoir-rangement qu'il a fallu monter sur des brancards.
L'éclairage du chœur depuis 2011
L'éclairage du chœur depuis 2011
Le meuble présentoir fabriqué par Patrice et  monté sur un brancard, en 2015.
Le meuble présentoir fabriqué par Patrice et monté sur un brancard, en 2015.

Sur le grand buffet, la nappe a été changée, deux nouveaux présentoirs supportent les bulletins d'adhésion et les bons de souscription pour la restauration du cloître avec la Fondation du Patrimoine

La vitrine, réaménagée, présente nos nouveaux ouvrages, polos et casquettes.
Retour en haut de page