A la une
Recherche
  
Accueil >

L'histoire du prieuré > Le renouveau de 1955 à 2005

>

Les murs de soutènement et de clôture



Le Prieuré comporte différents murs et murets de soutènement et de clôture. La plupart ont été consolidés, reconstruits ou rehaussés à différentes époques.

 

  •  Le mur de soutènement séparant l'esplanade de la fosse

Pendant bien longtemps, sans doute depuis que la terrasse qui recouvrait la fosse s'était effondrée, rien ne séparait l'esplanade de la béance dangereuse de cette fosse. Le mur de soutènement entre elle et l'esplanade était endommagé.

1952, rien ne délimite la fosse située derrière la citerne
1952, rien ne délimite la fosse située derrière la citerne

 

En 1959, ce mur de soutènement menaçant de s'effondrer est consolidé jusqu'à hauteur de l'esplanade.
Puis en 1967, pour offrir une meilleure sécurisation, il est surélevé par un petit mur de 2 rangs de pierres maçonnées.

1964, Henri Imoucha enjambant le mur de soutènement de la fosse
1964, Henri Imoucha enjambant le mur de soutènement de la fosse
1967, un bénévole construit un muret (très bas) autour de la fosse.
1967, un bénévole construit un muret (très bas) autour de la fosse.

Mais c'était encore dangereux et en 2001 ; les « bastisseires » (bénévoles de l'Association) installent une clôture en fer forgé.
2001, Edmond Decanis devant le portillon
2001, Edmond Decanis devant le portillon
2005, un panneau indique qu'au delà de la barrière, la zone est dangereuse.
2005, un panneau indique qu'au delà de la barrière, la zone est dangereuse.

  • Le haut mur de clôture, prolongeant le mur nord de la chapelle
Ce mur était lui aussi endommagé, comme le montre une ancienne photo non datée. En 1967, ce mur est restauré dans sa partie haute.
Mur de clôture nord, photo non datée
Mur de clôture nord, photo non datée
Sur la gauche, le mur est réparé, photo non datée
Sur la gauche, le mur est réparé, photo non datée
Ce même mur, dans les années 80
Ce même mur, dans les années 80
  •  Le mur de clôture Est et sa porte
En 1965, le mur de clôture Est est partiellement détruit. Son état nécessite de le consolider, une porte en bois (symbolique) est mise en place.

1965, le mur Est est stabilisé...
1965, le mur Est est stabilisé...
1967, vue sur la porte en bois du mur Est
1967, vue sur la porte en bois du mur Est
En 1987, une autre porte est installée.
En 1987, une autre porte est installée.

En 1997, les bastissèires entament le rehaussement du mur Est.
Jean-Pierre Josserand et Jean Cathala en 1997
Jean-Pierre Josserand et Jean Cathala en 1997
1997, rehaussant du mur Est
1997, rehaussant du mur Est

En 2001, ce mur est de nouveau rehaussé dans sa partie nord, pour arriver au même niveau que l'arcade du Balcon du prieur nouvellement construite.  
1999, le mur est en
1999, le mur est en "escalier"
2004, on voit la différence de couleur sur la partie nord rehaussée
2004, on voit la différence de couleur sur la partie nord rehaussée

La porte en bois sera retirée mais en 2016, nous installons une grille afin de pouvoir occasionnellement fermer cet accès.

 

  • Le mur de soutènement au nord de la chapelle

En 1990 et 1991, le mur situé au nord de la chapelle, en mauvais état, est consolidé et rehaussé par les bastissèires.

1990, les bastissèires à l'ouvrage
1990, les bastissèires à l'ouvrage
1991, Edmond Decanis, Jean Cathala, Louis Portail
1991, Edmond Decanis, Jean Cathala, Louis Portail

1990, la terrasse est débroussaillée
1990, la terrasse est débroussaillée
Le GR9 pour monter à la Croix est ainsi plus praticable.
Le GR9 pour monter à la Croix est ainsi plus praticable.

Cette vue aérienne prise en 2005 permet de mesurer l'importance de ce mur de soutènement au nord de la chapelle :

Puis en 2006 et 2009, il est rehaussé  pour réaliser une terrasse sur laquelle passe le sentier GR9. 
  • Le muret au nord de la chapelle
En 1992, un muret est construit sous le Balcon du prieur, bordant ainsi le GR9 vers l'est

Les bastissèires construisent le mur
Les bastissèires construisent le mur

  • Le mur prolongeant le petit oratoire
En 1994, le mur adossant le petit "oratoire" est consolidé. Il sera achevé en 1997

 


1994, les bastissèires terminent le pignon de ce mur
1994, les bastissèires terminent le pignon de ce mur
Idem
Idem
Le mur achevé en 1997, on y voit le creux formé par l'ancien four à pain détruit.
Le mur achevé en 1997, on y voit le creux formé par l'ancien four à pain détruit.
En 2002, les deux murets de soutènement longeant le mur de l'oratoire sont reconstruits.
2002, Albert Négrel et Jean Cathala
2002, Albert Négrel et Jean Cathala
Les deux murets achevés
Les deux murets achevés
La pente a aussi été
La pente a aussi été "caladée"
Retour en haut de page