A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord > Année 2019

>

Retour en arrière, Fabienne Verdier au Prieuré de Sainte-Victoire en octobre 2018



Fabienne Verdier, célèbre peintre contemporaine, a séjourné trois jours au Prieuré avec son époux Ghislain, leur fils Martin et le photographe de renom Philippe Chancel.
La petite équipe a été accueillie par les Amis de Sainte-Victoire. Ceux-ci ont aussi collaboré au transport du lourd matériel (en 4x4 puis à dos d'homme) nécessaire à l'installation de l'atelier nomade, comme le montre la vidéo ci-dessous qui résume également les préparatifs de Fabienne, de son équipe et de ses assistants :


L'article rédigé par Éric Barrande pour notre bulletin 2018, relate le pourquoi, le comment et les répercussions de ce séjour exceptionnel, cliquer ici ou sur l'image :

Voici également quelques photos supplémentaires légendées pour illustrer des moments de ces trois jours :

Mardi 16 octobre 2018, Fabienne Verdier monte avec son fils Martin, Éric Barrande et Philippe Chancel, tandis que son époux et Thierry, le régisseur, s'occupent de la logistique pour monter du matériel et les vivres.
A peine arrivée, Fabienne prend des notes et dessine quelques croquis sur son carnet :
Francis Moze, Marc Leinekugel, et Marc Dufleid accueillent Fabienne Verdier et ses proches, leur proposent une visite guidée des lieux et répondent à leurs nombreuses questions.
Francis, Marc D., Fabienne, Ghislain, Marc L.…
Francis, Marc D., Fabienne, Ghislain, Marc L.…
…à la brèche…
…à la brèche…
… dans le cloître
… dans le cloître
Chaque moment libre et mis à profit pour des observations, des prises de notes ou des croquis :
Son motif : la brèche des moines
Son motif : la brèche des moines
Dans le monastère-refuge, notre président prononce un mot de bienvenue suivi d'un verre de l'amitié.
Fabienne et son fils, vidéaste
Fabienne et son fils, vidéaste

Mercredi 17 octobre, Jean-Paul Michel, Roland Zeyen et Alain Goudal prennent le relais pour faciliter le séjour de la petite équipe et passent la nuit au Prieuré. Fabienne Verdier, monte sur les crêtes, observe, dessine et médite. C'est aussi de bons moments de convivialité partagés

Jeudi 18 octobre :
Il est 9 heures du matin à la côte 710, il faut décharger le lourd matériel des deux 4 X4 et le transporter à dos d'hommes (ceux des nombreux bénévoles et des personnes recrutées), ou d'ânes (2 âniers recrutés)
Jean Morbelli décharge son 4X4
Jean Morbelli décharge son 4X4
Il y a près de 200 mètres de dénivelé à monter, bien chargés !
Il y a près de 200 mètres de dénivelé à monter, bien chargés !
Arrivée des hommes puis des ânes :

Quelques étapes du montage de l'atelier nomade :
Vue plongeante sur l'atelier
Vue plongeante sur l'atelier
Puis c'est l'heure du buffet :
Fabienne Verdier entourée de bénévoles
Fabienne Verdier entourée de bénévoles
Bruno Ely et Ghislain
Bruno Ely et Ghislain
Bruno Ely, conservateur en chef du musée Granet prononce un discours
Bruno Ely, conservateur en chef du musée Granet prononce un discours
Après le pique-nique, Fabienne se prépare pour la réalisation de deux diptyques que, par respect pour le travail de l'artiste, nous ne montrons pas.
Fabienne face à la Brèche qu’elle va peindre
Fabienne face à la Brèche qu’elle va peindre
Préparation du pinceau XXL avec ses assistants
Préparation du pinceau XXL avec ses assistants
Concentration intense avant la création
Concentration intense avant la création
Depuis la brèche, Martin pilote sa caméra
Depuis la brèche, Martin pilote sa caméra
Une assistance silencieuse et captivée
Une assistance silencieuse et captivée
Philippe Chancel prend des photos
Philippe Chancel prend des photos
Petite pause avec Martin et Philippe, avant d’attaquer le deuxième diptyque
Petite pause avec Martin et Philippe, avant d’attaquer le deuxième diptyque
…  puis à l’issue de ce dernier, en compagnie de Ghislain et Philippe
… puis à l’issue de ce dernier, en compagnie de Ghislain et Philippe
Les Amis de Sainte-Victoire ont vécu des journées exceptionnelles !
Le mercredi 24, des bénévoles ont aussi aidé à la préparation de l'héliportage des œuvres... que nous pourrons voir au musée Granet à partir du 23 juin 2019 ! Dans le cloître du Prieuré, sera présentée également une exposition retraçant cette expérience créatrice depuis un des lieux les plus emblématiques de Sainte-Victoire.

 


Retour en haut de page