A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord Année 2018

>

Jeudi 27 septembre 2018, confortement des falaises et travaux divers



Les deux portes du Prieuré sont closes jusqu'au 22 octobre, en raison de travaux de sécurisation des falaises le surplombant.
Un panonceau indique la fermeture du Prieuré jusqu’au 22 octobre, en raison des travaux
Un panonceau indique la fermeture du Prieuré jusqu’au 22 octobre, en raison des travaux
Panonceau identique de l’autre côté, où deux big bags ont été déposés lundi dernier
Panonceau identique de l’autre côté, où deux big bags ont été déposés lundi dernier

Arrivés tôt le matin, nous observons l'équipe de la société Alteam entamant le forage d'un trou sur la falaise surplombant le cloître du Prieuré. La technique utilisée est le clouage des parois rocheuses. Ce sont des travaux acrobatiques, impressionnants, bruyants, comme vous le montre la vidéo :

Jeudi dernier, une visite préparatoire des trois intervenants (GIA, maître d'œuvre, Géolithe, bureau d'étude, et Alteam, spécialiste en travaux d'accès difficiles) a permis de noter toutes les zones (rochers, écailles, portion de parois...) présentant un risque d'instabilité à moyen ou long terme. Ces zones, quand elles seront clouées, achèveront les travaux de sécurisation entamés début janvier.
Lundi dernier, l'hélicoptère a déposé le compresseur, les outils et le matériel nécessaire. Oliver, chef d'équipe, Arnaud et Kevin, cordistes, ont déjà foré tous les trous demandés sur la falaise bordant l'esplanade et la brèche à l'ouest, voir ci-dessous (les têtes d'ancrage sont entourées de rouge sur les photos)
Partie sud de l'esplanade et la brèche :
Vue plongeante d’ensemble
Vue plongeante d’ensemble
Vue depuis la crête
Vue depuis la crête
Partie centrale :

Vue d’ensemble
Vue d’ensemble
Vue rapprochée des rochers « en domino »
Vue rapprochée des rochers « en domino »
Vue plongeante sur deux têtes d’ancrage et le compresseur, en bas
Vue plongeante sur deux têtes d’ancrage et le compresseur, en bas
Partie basse :
Partie basse près de l’amphithéâtre
Partie basse près de l’amphithéâtre
Document utilisé par Alteam pour localiser les forages à effectuer
Document utilisé par Alteam pour localiser les forages à effectuer

Ces trous sont déjà équipés d'une barre d'ancrage filetée de 26 mm de diamètre (dont la longueur varie de 1 mètre 50 à 4 mètres) et d'une canule d'injection, le tout enveloppé d'une sorte de « chaussette » en géotextile.
Quand tous les trous des deux falaises seront forés et équipés de ce dispositif, du coulis (ciment résistant plus eau) sera injecté par la canule. La chaussette empêche le coulis de se répandre dans les fissures éventuellement rencontrées par le forage.
Olivier découpe les barres d’ancrages...
Olivier découpe les barres d’ancrages...
… attache les canules d’injection…
… attache les canules d’injection…
… emmaillote le tout dans une
… emmaillote le tout dans une "chaussette"

Arnaud et Kévin, coéquipiers cordistes, attaquent aujourd'hui la falaise côté est. C'est un travail de force et d'adresse, nécessitant une longue pratique et une bonne entente du duo !
Olivier sécurise les attaches, donne des indications et apporte les outils au fur et à mesure.
Trois cordes, deux pour les cordistes, une pour le perforateur
Trois cordes, deux pour les cordistes, une pour le perforateur
Nécessité d’utiliser des masques anti-poussières
Nécessité d’utiliser des masques anti-poussières

La petite foreuse utilisée est un perforateur T21 à percussion. Il faut une heure environ, selon la nature de la roche, pour forer un trou de trois mètres. L'air comprimé qui sort au fond du trou évacue la roche réduite en poussière
Arnaud et Kévin au-dessus de l'espace derrière le cloître
Arnaud et Kévin au-dessus de l'espace derrière le cloître
Olivier, Kévin et Arnaud
Olivier, Kévin et Arnaud
idem
idem
Vue depuis le toit du refuge
Vue depuis le toit du refuge
Photo de Maurice
Photo de Maurice
Vue d’ensemble sur les trous déjà faits, sur la falaise côté est
Vue d’ensemble sur les trous déjà faits, sur la falaise côté est
Forage du quatrième trou de la journée
Forage du quatrième trou de la journée
Tête d’ancrage (avant injection du coulis) avec l’écrou qui sera serré, la canule et la chaussette
Tête d’ancrage (avant injection du coulis) avec l’écrou qui sera serré, la canule et la chaussette
Arnaud et Kevin sortant la mèche de la petite foreuse
Arnaud et Kevin sortant la mèche de la petite foreuse
Quelques emplacements de trous à forer par la suite
Quelques emplacements de trous à forer par la suite
Idem, au-dessus de la brèche
Idem, au-dessus de la brèche

Tout au long de cette journée, le travail des bénévoles n'a pas cessé, malgré le bruit assourdissant et la poussière...
Dans le refuge, Daniel, Marc D. et Éric préparent le sol entourant la cheminée qui accroche et retient les poussières, il est donc long et pénible de le balayer chaque jeudi.
Daniel s'est procuré deux kits complets pour le recouvrir de béton ciré, offert par l'entreprise JEDCO.
Il faut d'abord nettoyer à fond le sol, le frotter à la brosse métallique, l'aspirer, reboucher les trous avec de l'enduit.
Daniel indique les fissures, Marc les bouche
Daniel indique les fissures, Marc les bouche
Éric brosse le sol
Éric brosse le sol
Marc sèche l’enduit
Marc sèche l’enduit
Éric passe une couche verte (qui servira à accrocher le béton ciré) au petit rouleau. Ce produit vient à manquer, il faudra en rapporter jeudi prochain pour achever le travail.

Le chantier de la banquette au sud de la chapelle est en voie d'achèvement avec l'équipe habituelle.
Pierre, Patrick, Jean-Jacques. Bernard, enfin de retour, avec Laurent
Pierre, Patrick, Jean-Jacques. Bernard, enfin de retour, avec Laurent
A gauche, le chantier « banquette »
A gauche, le chantier « banquette »
Roger désherbe la calade
Roger désherbe la calade
Laurent, Sauveur et Francis rangent la cave et cherchent des déchets ou matériels hors d'usage. Ils en remplissent trois big bags qui seront héliportés lors des évacuations de fin de chantier.
La cave
La cave
L’esplanade et les big bags
L’esplanade et les big bags
Pierre et Éric découpent les palettes qui ont été utilisées pour les livraisons
Pierre et Éric découpent les palettes qui ont été utilisées pour les livraisons
Retour en haut de page