A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord Année 2018

>

Jeudi 22 et jeudi 15 février 2018, les bénévoles travaillent dans le froid




La neige, tombée la veille, laisse quelques traces éparses sur le chemin des Venturiers, les crêtes et l'esplanade du Prieuré.



Les bénévoles sont tout de même venus nombreux, il y a tant à faire avant les inaugurations prévues le 28 et le 29 avril !
La vidéo résume les activités de ce jour et du jeudi précédent :


Avant de ratisser l'esplanade, Roger retire la neige tassée sur les marches menant à la cave, Francis balaie les abords de la chapelle, Daniel A. et Marc L. nettoient à fond le refuge, bien sale après le passage d'un groupe nombreux : balais, brosses, serpillères, savon noir et ...huile de coude

Dans la chapelle, Noëlle est embauchée pour peindre en blanc les ébrasements des fenêtres compris entre les 2 cadres (qui ne seront pas visibles, une fois les vitraux installés) pour donner un peu plus de lumière aux vitraux. Alain H. ponce la grille de la chapelle avant de la repeindre (une sous-couche antirouille puis une couche de laque antirouille).

Paul accueille Patrick Cartier, dont le père (Maurice) avait installé la hotte de l'ancienne cheminée dans les années 70. Elle servait accessoirement de panneau d'information...
Patrick, alors âgé de 8 ans, portait les outils.
Paul et Patrick Cartier
Paul et Patrick Cartier
La hotte en 1970, la cheminée était de l'autre côté…
La hotte en 1970, la cheminée était de l'autre côté…
La cheminée modifiée, en 1993
La cheminée modifiée, en 1993

Daniel poursuit la fabrication et l'installation très délicate de l'étagère métallique. La paroi de la remise étant composite, il est difficile de la fixer ! Pierre aidé par la suite par Jean-Jacques, construit un grand plateau de table avec des panneaux et des tasseaux de récupération du chantier.

Tandis que Charly poursuit la calade, Marie-Danièle et Guy récupèrent et tamisent de la bonne terre. Devant le seuil de l'entrée du cloître, une grande dalle doit être détruite. Elle est en effet trop haute et pourrait favoriser le ruissellement des eaux pluviales dans le cloître.

Cette dalle est maçonnée par un béton très solide. Laurent, Philippe, Roland, Jacques et Jean-Jacques se relaient pour la réduire à coup de barre à mine, de masse, pioche et marteau piqueur. Il faudra la matinée entière pour la faire disparaître !
Evacuation des gravats
Evacuation des gravats
Vue plongeante sur la calade
Vue plongeante sur la calade
Guy prépare la prochaine surface à calader, Alain examine la fixation de la grille
Guy prépare la prochaine surface à calader, Alain examine la fixation de la grille

Retour en arrière, jeudi 15 février 2018 : travaux divers au Prieuré

Nous montons sous la bruine et dans le brouillard qui persisteront toute la journée. Après le café, nous poursuivons les activités entreprises les semaines précédentes.

Charly et Marie-Danièle reprennent la calade devant le 'balcon du Prieur', tandis que Gérard tamise la terre qui leur est nécessaire. Juste à côté, Pierre, Sauveur et Jacques se relaient pour démolir la partie supérieure du passage caladé (en pente) menant à l'esplanade. En effet, cette partie est trop haute et gêne l'écoulement des eaux de ruissellement depuis ledit balcon.
Sauveur au marteau piqueur
Sauveur au marteau piqueur
Jacques à la masse
Jacques à la masse
Pierre à la barre à mine
Pierre à la barre à mine

Mardi dernier, Alain H. a repeint la porte au fond du cloître, donnant accès à la remise. Le résultat est satisfaisant.
avant...
avant...
... et après
... et après
Le terre-plein est recouvert, en attente des prochaines plantations de genévriers rampants
Le terre-plein est recouvert, en attente des prochaines plantations de genévriers rampants
Retour en haut de page