A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord  > Année 2018

>

jeudi 8 février 2018 : gel et givre au Prieuré de Sainte-Victoire




Il gèle, le brouillard givrant a recouvert le moindre feuillage, le plus mince brin d'herbe. Avant même l'arrivée sur les crêtes, nous sommes émerveillés par la splendeur du spectacle.
Au pas du Moine...
Au pas du Moine...
... et au-dessus
... et au-dessus

Malgré la froidure, les bénévoles se mettent au travail. Nous sommes deux cependant à entreprendre une rapide escapade à la Croix pour nous en mettre plein la vue, voir la vidéo :


Juste avant d'arriver au Prieuré, nous observons un phénomène rendu possible par la présence de micro gouttelettes en suspension dans l'air : l'ombre de la croix se projette sur les fins nuages, comme cela a été observé dans une vidéo faite il y a plus de 2 ans : 

L'arrivée au Prieuré dans son écrin de glace :



Une rapide montée vers la Croix nous permet de saisir quelques images :

Nous avons la chance de voir un discret et fugitif spectre de Broken . "Un spectre de Brocken est l'ombre considérablement agrandie d'un objet, observée d'un sommet montagneux dans la direction opposée au soleil, sur un nuage de gouttelettes d'eau ou sur du brouillard. Elle est parfois entourée d'un cercle lumineux. Si ce dernier est coloré comme un arc-en-ciel, il s'agit alors d'une gloire (anthélie)" (Wikipédia)
Vous en verrez de merveilleux et des paysages à couper le souffle sur la vidéo réalisée par Audrey Deleuze : 
Un phénomène rare, sous la Croix
Un phénomène rare, sous la Croix

Malgré l'onglée douloureuse, Charly et Marie-Danièle poursuivent la calade, tandis que Laurent remblaie le terre-plein bordant le cloître.
Devant le balcon du prieur
Devant le balcon du prieur
Marie Danièle creuse la terre gelée
Marie Danièle creuse la terre gelée
Idem pour Laurent.
Idem pour Laurent.

Toute une équipe (Marc, Francis, Pierre, Patrick, Maurice, Roland, Roger, Jacques, Guy) transporte des pierres. Il faut en effet évacuer partiellement les pierres qui entourent le grand cèdre de la citerne (une partie va combler le terre-plein) , retirer les gros débris rocheux sur la banquette et réduire le gros tas de moellons qui encombre le nord de l'esplanade. Les moellons sont déposés au fond de l'amphithéâtre.
Les pierres du grand cèdre
Les pierres du grand cèdre
Les rochers et  la terre sur la banquette sont aussi à évacuer
Les rochers et la terre sur la banquette sont aussi à évacuer
L'amphithéâtre
L'amphithéâtre
Beaucoup de pierres et de terre ont été enlevées...
Beaucoup de pierres et de terre ont été enlevées...
...pour achever de combler le terre-plein qui sera bientôt planté
...pour achever de combler le terre-plein qui sera bientôt planté

Les allers et retours incessants, ça réchauffe !
L'amphithéâtre en début de matinée...
L'amphithéâtre en début de matinée...
... et en début d'après midi
... et en début d'après midi

Anick et Claudine nettoient courageusement le refuge, il fait aussi froid que dehors !



Dans la remise, la température est également glaciale ! Alain installe tout de même une minuterie pour l'éclairage. Dans la cave, il fait relativement bon : deux degrés... Daniel prépare une étagère pour la remise, en sciant et soudant des éléments métalliques.
Retour en haut de page