A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord Année 2017

>

lundi 2 et jeudi 5 octobre 2017 : visite à Massalia Vitrail et travaux multiples au Prieuré




Nous arrivons à l'atelier de Massalia Vitrail dès 9 heures et sommes accueillis chaleureusement par Daniel et Philippe, bientôt rejoints par Tony, Roland et Francine. Tous sont maîtres verriers (ou vitraillistes) mais aiment bien se nommer "passeurs de lumière". Cette association a été choisie par la notre pour réaliser les vitraux de la chapelle du Prieuré, (voir leur site)  dont les dessins ont été crées par Gérard Tessier, maître verrier.
Dans l'atelier, Tony, Daniel, Alain, Philippe et Jean-Jacques
Dans l'atelier, Tony, Daniel, Alain, Philippe et Jean-Jacques

Jean-Jacques dépose les 6 gabarits en contreplaqué (fabriqués avec Patrice) qui serviront de fond rigide pour assembler les éléments de chaque vitrail. Alain descend son matériel de peinture dans l'atelier-garage situé au niveau inférieur. Déjà au mois d'août, Jean-Jacques et Daniel avaient apporté les châssis en provenance de l'atelier d'Erik Piquet, ferronnier d'art.
Les 6 cadres qui recevront les vitraux sont installés sur des tréteaux
Les 6 cadres qui recevront les vitraux sont installés sur des tréteaux

La petite vidéo montre l'ambiance chaleureuse et studieuse de cette belle équipe préparant la réalisation des vitraux ainsi que le travail de peinture d'Alain.


Les dessins des 6 vitraux sont installés sur des grandes tables. Pour chaque vitrail, un maitre verrier et son assistant. Le responsable, chef d'équipe de ces réalisations, est Daniel Foucault.
Les dessins occupent une grande partie de l'espace
Les dessins occupent une grande partie de l'espace

La préparation avant le découpage des verres est nécessairement longue, minutieuse, méthodique.
Il a fallu faire agrandir 4 fois les dessins fournis par Gérard Tessier, puis décalquer au papier carbone, avec un stylo rouge, tous les gabarits (éléments du dessin) sur deux sous-couches :
- la première servira de fond pour poser et assembler les morceaux de verre .
- la deuxième, en carton, sera découpée selon les contours en petits éléments qui serviront de gabarits pour découper les morceaux de verre.
Philippe vérifie que le carbone a bien reporté le dessin et les annotations sur les sous-couches
Philippe vérifie que le carbone a bien reporté le dessin et les annotations sur les sous-couches

Ensuite, sur le dessin supérieur qui sert de référent, il faut numéroter, tout en décalquant, chaque élément, reporter les codes de couleurs et tracer une "marque de fabrique" différente pour chaque vitrail, ceci afin d'identifier les morceaux qui seront ensuite regroupés par couleur. Ainsi, sera estimée la surface de verre à commander, sans gaspiller le verre qui peut coûter de 200 à plus de 300 euros le mètre carré !
Les 32 couleurs qui seront utilisées
Les 32 couleurs qui seront utilisées
Détail d'un des dessins. JF = jaune foncé
Détail d'un des dessins. JF = jaune foncé

Ce matin, les verriers vérifient les annotations et les tracés qui sont parfois peu visibles, surtout sur la deuxième sous- couche. Il faut compléter, corriger, ou rarement, modifier très légèrement un tracé après concertation.
Philippe contrôle le dessin référent du vitrail 5
Philippe contrôle le dessin référent du vitrail 5
Tony vérifie chaque élément du carton du vitrail 6 avant sa découpe
Tony vérifie chaque élément du carton du vitrail 6 avant sa découpe
Daniel prépare le fond du vitrail 3 en clouant des baguettes de bois tout autour.
Daniel prépare le fond du vitrail 3 en clouant des baguettes de bois tout autour.
Serge et Roland vérifient la concordance des couleurs du dessin du vitrail 2
Serge et Roland vérifient la concordance des couleurs du dessin du vitrail 2
Tony retrace une courbe à l'aide d'une règle molle
Tony retrace une courbe à l'aide d'une règle molle

En attendant que son dessin sur le carton soit découpé, Francine achève la soudure d'un petit vitrail Tiffany représentant la Corse. Daniel se sert d'une mini disqueuse pour entailler une baguette en alliage qui sera cintrée pour sertir les morceaux courbes du haut du vitrail.
Francine et Daniel
Francine et Daniel
Un essai de cintrage de baguette en alliage
Un essai de cintrage de baguette en alliage
Un essai de bordure d'un des vitraux
Un essai de bordure d'un des vitraux

La grande affaire ce matin est aussi de commencer à découper tous les éléments des dessins sur les cartons. La difficulté sera surtout la découpe des grandes lignes droites ! Tony a donc fabriqué deux cutters à double lame pour les découper. les doubles lames laissent en effet un petit espace pour l'insertion des baguettes de plomb profilées en H qui assembleront les morceaux de verre.
Il faut être au moins deux pour tenir la longue règle et découper le carton sans faire dévier les lames. Ensuite, les petites lignes courbes seront découpées avec des ciseaux à trois lames.
Les cutters à double lames
Les cutters à double lames
La découpe des lignes droites des gabarits
La découpe des lignes droites des gabarits
Sur chaque gabarit découpé, outre le numéro et la couleur, la
Sur chaque gabarit découpé, outre le numéro et la couleur, la "marque de fabrique" au feutre de couleur.

Pendant ce temps là, Alain passe une couche de peinture antirouille sur les 6 cadres et les 6 parcloses en fer.
Jean-Jacques ajuste les joints collés sur les feuillures des cadres et donne un coup de main pour les manutentions.

L'atelier de Massalia Vitrail se situe rue de Lorette, à Marseille

Jeudi 4 octobre 2017 visite de GIA Ingénierie et travaux multiples

Georges Flayols nous envoie cette superbe photo prise le soir, depuis son parapente : le Prieuré dans son écrin d'or, entouré de crêtes desséchées...

Et de près, on comprend : les érables de Montpellier sont "en feu" !
Retour en haut de page