A la une
Recherche
  
Accueil >

Journal de bord  > Année 2017

>

Jeudi 21 septembre 2017 : les chantiers se multiplient au Prieuré




Les premiers arrivés au Prieuré remarquent tout de suite que suite aux 46 rotations de l'hélicoptère la semaine passée l'esplanade est de nouveau très encombrée de matériaux.
Comme l'an dernier, Alain au milieu des big bags
Comme l'an dernier, Alain au milieu des big bags

Un peu plus tard, que de travailleurs au Prieuré en cette matinée radieuse ! Outre les nombreux bénévoles, nous avons des invités :
  • La Fondation du Crédit Agricole, notre principale partenaire pour le financement de la reconstruction du cloître, nous envoie le photographe Laury Skander et son assistant Valentin. Nous les verrons toute la journée installant leur matériel de professionnels devant chaque "atelier" pour y filmer les bénévoles au travail. Nous les avions déjà reçus lors des premiers héliportages, l'an dernier.
Laury réglant le stabilisateur sous le regard de Valentin
Laury réglant le stabilisateur sous le regard de Valentin
  • Fabrice Paul, gérant de la société EDIKOM, et Geoffrey sont venus pour filmer avec leur drone les abords du Prieuré ainsi que les falaises qui le bordent, mais aussi réaliser la photogrammétrie de la fosse et de la première grotte.

La vidéo montre une activité intense car les bénévoles se sont répartis en divers petits "chantiers"...


Un coup d'oeil en arrivant montre des changements : les menuiseries ont été posées dans le cloître.
La baie en anse de panier est équipée d'un châssis à croisillons vitrés
La baie en anse de panier est équipée d'un châssis à croisillons vitrés
Ferronnerie de la porte intérieure
Ferronnerie de la porte intérieure

Jusqu'ici, dans le refuge, l'emplacement de chaque porte des 4 anciennes cellules des moines donnant sur le cloître était en verre occultant. Ce verre a été remplacé par du verre clair.
2 des 4 portes  équipées de  châssis et de verre clair
2 des 4 portes équipées de châssis et de verre clair
Au fond, une porte s'ouvre sur la remise, pas encore couverte.
Au fond, une porte s'ouvre sur la remise, pas encore couverte.
Les deux baies voûtées sont vitrées également
Les deux baies voûtées sont vitrées également

Sur l'esplanade, Daniel aidé d'Isabelle, réalise un cadre très solide qui supportera les nouvelles batteries : soudure des cornières puis des équerres, ponçage, découpe d'une planche carrée qui servira de fond au cadre.
Valentin filme Daniel sous les yeux de Laury et Paul
Valentin filme Daniel sous les yeux de Laury et Paul
Isabelle découpe le fond du cadre
Isabelle découpe le fond du cadre
Dans la cave, Daniel fixe le cadre au rocher
Dans la cave, Daniel fixe le cadre au rocher

Près de la fosse, Yves, les deux Alain et Isabelle déplacent des moellons qui gênent l'ouverture de la trappe.
Roger s'est attaqué à un travail long et fastidieux : retirer le mortier de chaux et le béton qui se sont incrustés sur les pierres de la calade, sous l'ancien emplacement de la bétonneuse.
Yves, Alain H. ,  Alain T.et Marie-Danièle cherchant des pierres
Yves, Alain H. , Alain T.et Marie-Danièle cherchant des pierres
Roger
Roger

Une sorte de marche inclinée relie la sortie est à la terrasse, entre l'entrée du cloître et le balcon du Prieur. Il est décidé de la démolir, avant de faire une calade sur toute la zone.
Alain G., Marie-Danièle, Charly et Marc D.. réfléchissant autour de la marche
Alain G., Marie-Danièle, Charly et Marc D.. réfléchissant autour de la marche
Charly s'attaque à sa démolition...
Charly s'attaque à sa démolition...
... relayé par Jacques
... relayé par Jacques
Ce n'est pas la première fois que Fabrice, Paul et Geoffrey viennent au Prieuré. Tandis que Geoffrey filme et photographie les alentours du Prieuré avec le drone, Fabrice prend des séries de photos, à intervalles réguliers, de la fosse. Ces photos seront traitées ensuite avec un logiciel de photogrammétrie pour réaliser une reconstitution en 3 D. En effet l'association a confié à la société Edikom la réalisation d'une reconstitution en 3 D (réalité virtuelle augmentée) de la construction du Prieuré au XVIIe siècle. Elle sera accessible par flash codes apposés sur les nouveaux panneaux (qui seront installés dans le refuge) dans le courant de l'année 2018.
Le drone d'Edikom
Le drone d'Edikom
Francis, Fabrice, Sauveur et Geoffrey
Francis, Fabrice, Sauveur et Geoffrey
Fabrice commence ses séries de photos de la fosse
Fabrice commence ses séries de photos de la fosse

Maintenant, il faut descendre dans la fosse (ou aven) pour prendre des séries de photos à chaque palier.
Daniel T. a équipé Fabrice d'un baudrier afin de sécuriser sa descente.
Fabrice descend, suivi de Daniel
Fabrice descend, suivi de Daniel
Fabrice et Daniel au niveau du sol de la chapelle Venture
Fabrice et Daniel au niveau du sol de la chapelle Venture
Isabelle, Alain H. et Jean-Jacques arriment solidement les cordes d'assurage
Isabelle, Alain H. et Jean-Jacques arriment solidement les cordes d'assurage

Alain H. descend le premier pour installer l'échelle. Puis, arrivé au palier qui conduit à l'ouverture en falaise et à la première grotte, il entreprend d'arranger le muret protégeant celle-ci des alluvions.
Alain H. installe l'échelle pour franchir le ressaut de 3 mètres.
Alain H. installe l'échelle pour franchir le ressaut de 3 mètres.
Derrière Alain, le jour passe par l'ouverture de l'aven en falaise
Derrière Alain, le jour passe par l'ouverture de l'aven en falaise
L'ouverture en falaise par laquelle les moines descendaient au jardin, via trois échelles
L'ouverture en falaise par laquelle les moines descendaient au jardin, via trois échelles
Le fond de la grotte couvert de trous de barres à mine du XVIIe siècle
Le fond de la grotte couvert de trous de barres à mine du XVIIe siècle
Alain assure la descente de Fabrice dans la grotte
Alain assure la descente de Fabrice dans la grotte
Arrivée de Fabrice sur le dernier palier
Arrivée de Fabrice sur le dernier palier

Afin de permettre aux visiteurs d'approcher la grande baie donnant sur le cloître, il est décidé de supprimer le terre-plein bordé d'un muret de soutènement. Alain G. et Laurent creusent avec acharnement et remplissent des seaux, évacués par Sauveur, Francis, Marc D. et Maurice. Marie Danièle se charge de replanter les pieds d'iris.
Marc D. montre à Marie-Danièle le terre-plein à supprimer
Marc D. montre à Marie-Danièle le terre-plein à supprimer
Alain G. et Laurent creusent
Alain G. et Laurent creusent
Plein feu sur Alain, filmé par Laury. Valentin tient le réflecteur.
Plein feu sur Alain, filmé par Laury. Valentin tient le réflecteur.

Dans la chapelle, Jean-Jacques travaille seul. L'avant-veille avec Daniel, ils avaient installé deux châssis dormant pour les futurs vitraux. Il s'agit de fixer un autre châssis. Tout d'abord, désinstaller la grille, puis nettoyer la feuillure, fixer le cadre et ensuite replacer la grille de protection.
Jean-Jacques nettoie la feuillure
Jean-Jacques nettoie la feuillure
Laury passe la caméra à Valentin pour filmer une séquence
Laury passe la caméra à Valentin pour filmer une séquence
Alain H. aide Jean-Jacques à refixer la grille
Alain H. aide Jean-Jacques à refixer la grille

Le dernier "chantier" se situe derrière la chapelle. Jean-Paul poursuit le rejointoiement des pierres du mur nord.
Il a nettoyé une surface du mur, retirant le mortier de chaux hors d'usage. Patrick, nouveau bénévole, gâche le mortier et Guy apporte les matériaux.
Jean-Paul, Patrick et Guy
Jean-Paul, Patrick et Guy
Laury filme Jean-Paul...
Laury filme Jean-Paul...
...qui rejointoie les pierres du soubassement
...qui rejointoie les pierres du soubassement

Nous découvrons avec bonheur que Valentin Lerda, assistant du photographe Laury Skander, est le fils de Cathy et le petit neveu de Joseph Lerda, bénévoles qui ont travaillé au Prieuré dans les années 1990-2000 ! Le monde est petit ! Paul, qui a bien connu sa maman et son grand-oncle, pose avec lui.
Valentin et Paul
Valentin et Paul
Du monde à la pose de midi !
Du monde à la pose de midi !
Vidange du réservoir d'eau situé sur le toit du local Elzéar par Francis, Laurent et Marc D.
Vidange du réservoir d'eau situé sur le toit du local Elzéar par Francis, Laurent et Marc D.
Retour en haut de page